•  

    Son objectif majeur est de participer de façon efficace et active à l’effort de réduction de l’extrême pauvreté et des inégalités nord/sud . 

     

    Elle s’inscrit dans des projets de développement à dimension humaine, qui associent des mesures visant la santé, l’éducation, le développement rural , l’environnement, l’accès à l’eau potable, la communication, le désenclavement...  

    Pour financer nos actions "régulières" il nous faut compter sur les cotisations et les dons ainsi que sur les produits de diverses manifestations (voir actions en Charente) car la subvention municipale ne couvre qu'une partie des dépenses engagées.   

    Actuellement, nos actions régulières concernent l'éducation des enfants , le développement rural et l’économie d’énergie.   

     Les '"gros projets" par exemple la construction d’un château d’eau, font l'objet de demandes de subvention spécifique auprès d'instances nationales et sont établis sur des bases de multi partenariat.  

     

    Néanmoins quel que soit le projet, le village assure une contribution sous forme de journées de travail .

     


    votre commentaire
  • Carte des  environs de Segou


    votre commentaire
  •  

    Badenya Ton Jigo/Charente

     

    L’association Badenya Ton ( fraternité en Bambara), vient en aide à plusieurs villages de des environs de Ségou au MALI .

    Badenya Ton est née de la rencontre entre Mme De Boynes, la présidente fondatrice, et un habitant de Jigo, M. Ablo Diarra, soucieux d'améliorer les conditions de vie locales.

     

    Son action peut cependant s’étendre sur un territoire plus vaste puisque son objet est "  l’aide humanitaire au Mali ".

     

    Les projets sont initiés par les villageois et Badenya Ton apporte alors son appui avec la collaboration éventuelle d’autres organisations.

     

    La première réunion de l’association, à la mairie de Gond-Pontouvre (16), date de 1994.

     


    3 commentaires
  • Carte du Mali


    votre commentaire
  • Rencontre avec les villageois de Yassalam en octobre 2009.

    Lire la suite...


    votre commentaire